Lorsqu’une catastrophe naturelle survient et cause des dommages sur une construction, il est possible d’être indemnisé par sa compagnie d’assurance. Mais tous les dégâts dus à une catastrophe naturelle ne sont pas nécessairement pris en charge par les assureurs. De nombreuses démarches sont à accomplir pour pouvoir espérer percevoir une indemnisation à la suite d’une catastrophe naturelle.

Les clés pour être indemnisé à la suite d’une catastrophe naturelle

Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ?

Une catastrophe naturelle est définie comme un fait accidentel ou aléatoire, d’ordre naturel et qui cause d’importants dégâts matériels, voire humains. D’après l’article L 125-1 du Code des Assurances, une catastrophe naturelle concerne “les dommages matériels directs non assurables, ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel, lorsque les mesures habituelles à prendre, pour prévenir ces dommages, n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises”. Parmi les principales catastrophes naturelles existantes on retrouve les mouvements de terrains, les inondations, les coulées de boue, les séismes, les vents cycloniques, les avalanches, ou encore la sécheresse.

L’indemnisation des dommages dus à une catastrophe naturelle

Après le passage d’une catastrophe naturelle, des dégâts peuvent avoir été causés sur le bâtiment. En tant que propriétaire sinistré et pour pouvoir espérer être dédommagé, une procédure d’indemnisation doit être engagée. Il est tout d’abord nécessaire de s’assurer que le type de sinistre survenu soit bien pris en charge par la compagnie d’assurance. Par ailleurs, le sinistre doit obligatoirement faire l’objet d’un arrêté interministériel, afin d’être reconnu officiellement en tant que catastrophe naturelle. Chaque propriétaire sinistré dispose ensuite, à compter de la date de parution de l’arrêté au Journal Officiel, de 10 jours pour effectuer sa déclaration de sinistre auprès de sa propre compagnie d’assurance. Afin de mettre toutes les chances de son côté pour être indemnisé à la suite d’une catastrophe naturelle, il est essentiel d’être réactif et donc, de faire sa déclaration d’assurance dans les temps.

 » »

Choisir un expert Chrono Expertise

Afin de se faire aider pour être indemnisé à la suite d’une catastrophe naturelle

Expertise construction

Expertise Construction 250x200Après parution de l’arrêté de catastrophe naturelle et envoi de la déclaration à l’assureur, un expert d’assurance se rend ensuite sur place pour établir un état des lieux et évaluer les dommages causés par le sinistre. Mais l’expert mandaté par la compagnie d’assurance n’étant pas indépendant, son avis a alors peu de chances d’être totalement neutre et objectif, car celui-ci intervient dans l’intérêt de l’assureur et non du propriétaire sinistré. De ce fait, il arrive que la proposition d’indemnisation ne soit pas à la hauteur des dégâts occasionnés par le sinistre et ne permette pas de couvrir le coût des réparations. Pour ne pas prendre de risques et avoir les clés pour être indemnisé à la suite d’une catastrophe naturelle, il est conseillé de faire intervenir un expert bâtiment indépendant. L’expert bâtiment Chrono Expertise participe à la première réunion d’expertise planifiée par l’expert d’assurance, afin d’apporter un avis neutre et indépendant sur le sinistre survenu. L’intervention d’un expert bâtiment est également d’une grande aide, lorsqu’il s’agit de négocier le montant des indemnités avec sa compagnie d’assurance. Pour une expertise réalisée en 48h maximum, contactez un expert Chrono Expertise !

Chrono Expertise DT