Tout bâtiment composé de plusieurs étages doit obligatoirement disposer d’un escalier. L’escalier est considéré comme un ouvrage de circulation et permet d’accéder aux différents niveaux d’un immeuble, d’un duplex, ou d’une maison. La configuration des marches d’un escalier requiert le respect des normes de construction et le moindre défaut est source d’accident.

Quels défauts affectent la configuration des marches d'un escalier

Conseils pour la configuration des marches d’un escalier

Tout d’abord, pour concevoir un escalier, il est nécessaire de définir ses dimensions, à l’aide de quelques formules mathématiques. Les caractéristiques des marches qui composent l’escalier doivent elles aussi être préalablement définies, à savoir leur hauteur, leur giron (profondeur), tout comme leur largeur. Parfois, certains défauts de configuration affectent les marches d’un escalier et favorisent le risque de chute. Certains conseils peuvent cependant limiter les dangers, comme :

  • la pose d’un revêtement de préférence mince. Le revêtement des marches d’un escalier doit être bien fixé au sol. A noter que les revêtements souples sont à éviter sur les marches étroites, ainsi que sur celles dont le nez est arrondi.
  • des dimensions de marches uniformes. La hauteur, la largeur et la profondeur d’une marche d’escalier doivent être cohérentes et équilibrées, pour plus de confort et de sécurité.
  • des contremarches de taille identique. Les contremarches désignent la partie arrière verticale de la marche, lorsque celle-ci est fermée. Les contremarches doivent être de même taille, sans jamais être trop hautes, sinon cela augmente le risque de chute.

Défauts escaliers : manque d’uniformité des marches

Les marches permettent aux personnes d’emprunter un escalier, en montée comme en descente. Une marche d’escalier se définit selon plusieurs éléments : son giron, son pas, sa hauteur et son emmarchement. Tout défaut dans la configuration des marches augmente le risque de chute et de glissade dans l’escalier. En cas de manque d’uniformité des marches d’escalier, il est recommandé de s’assurer que les nez des marches soient alignés entre eux. La découverte d’une non-conformité  affectant les marches d’un escalier nécessite la reconstruction partielle ou totale de l’ouvrage, pour pallier au manque d’uniformité de l’ensemble. Par ailleurs, entretenir régulièrement les marches d’un escalier, afin qu’elles ne deviennent pas glissantes, contribue à limiter le risque d’accident.

 » »

Choisir un expert Chrono Expertise

Afin d’identifier les défauts affectant les marches d’escalier

Expertise construction

Expertise Construction 250x200

Les escaliers sont des éléments de construction indispensables, dès lors que le bâtiment comprend au minimum deux niveaux distincts. Un escalier, qu’il se trouve dans un immeuble, un duplex, ou bien une maison, est monté ou descendu à longueur de journée, c’est pourquoi la configuration de ses marches constitue une étape essentielle de sa mise en oeuvre. Bien avant sa mise en service, il est conseillé de faire vérifier la présence de défauts sur l’escalier, par un expert bâtiment indépendant. Chez Chrono Expertise, l’expert bâtiment se charge de contrôler la conformité des marches de l’escalier et vous informe sur les risques encourus. Ensuite, l’expert préconise des solutions de réparation, parfaitement adaptées aux défauts constatés sur les marches de votre escalier. Pour finir, en cas de litige avec le constructeur de l’ouvrage, l’expert bâtiment dégage les responsabilités relatives aux non-conformités des marches d’escalier. L’expert Chrono Expertise se rend à votre domicile sous 48h et vous aide à prévenir les accidents, en cas de défauts relevant de la configuration des marches de votre escalier.

Chrono Expertise DT