Lorsqu’on divorce, le partage du patrimoine est souvent source de tensions entre les deux époux. Lorsqu’un époux désire racheter la part de son conjoint, il doit lui verser, en contrepartie du préjudice subi, une soulte. Qu’appelle-t-on soulte ? Comment procède-t-on pour la calculer ?

Racheter part divorce : qu’appelle-t-on soulte ?

Une soulte indique la somme que doit verser un tiers, ayant perçu des biens d’une valeur supérieure à ce qu’elle aurait dû recevoir. Elle a pour objectif de compenser le préjudice subi par l’époux cédant sa part, dans le cadre d’un divorce. Elle fait ainsi office de mesure compensatoire.

Rachat part divorce : comment calcule-t-on la soulte ?

Pour racheter la part de son conjoint, il est impératif que celui-ci soit d’accord sur son principe. Pour réaliser le calcul de la soulte, il est nécessaire de déterminer la valeur nette du bien immobilier. La valeur nette correspond à la valeur du bien immobilier, à un instant “t”, sur le marché, à laquelle on soustrait le solde des prêts immobiliers. Le conjoint, rachetant la part, doit verser à son conjoint une soulte correspondant à la moitié de la valeur nette.

Choisir un expert Chrono Expertise

Afin d’estimer la valeur du bien immobilier commun

Expertise valeur 250x200 Vous êtes en instance de divorce, et vous souhaitez racheter la part de votre époux ? Vous êtes en mauvais termes avec votre “ex”, car vous n’êtes pas d’accord sur le montant de la soulte à verser ? Pour apaiser les tensions, faîtes intervenir un expert immobilier ! Neutre et indépendant, il effectue un calcul de la valeur vénale de votre bien immobilier objectif, en prenant en compte des éléments comme l’état technique du bien, ou encore son environnement (accessibilité par voie routière, proximité des transports, des commerces, etc).

Chrono Expertise DT