Dans le cadre d’un divorce, le partage d’une maison, ou d’un appartement, acquis en commun durant le mariage, est souvent un sujet de dispute entre les ex-époux. Le rachat de la part par l’un des conjoints, nécessite le versement d’une soulte, à l’époux qui cède sa part. Le montant de cette soulte est, généralement, le noeud du problème.

Racheter part immobilier divorce : qu’est-ce qu’une soulte ?

La majorité des mariages, en France, se font sous le régime de communauté. Dans ce cas, le bien immobilier appartient, pour moitié égale, à chacun des époux. Le rachat de soulte, lorsqu’on divorce, consiste ainsi à racheter les parts d’une maison, d’un appartement, à son époux, pour devenir le seul propriétaire du bien.

Divorce : le calcul de la part d’un bien immobilier

Le calcul de la soulte nécessite de détenir la valeur nette du bien immobilier. La valeur nette correspond à la valeur vénale du bien, c’est-à-dire son juste prix sur le marché immobilier, à laquelle on enlève le solde des prêts immobiliers. Cette valeur est ensuite divisée par deux. L’époux gardant la maison doit verser le montant correspondant à cette moitié à son conjoint.

Choisir un expert Chrono Expertise

Afin de connaître la valeur vénale du bien immobilier à partager

Expertise valeur 250x200 Vous divorcez, et êtes en conflit avec votre ex-conjoint, à propos du rachat de la part du bien immobilier ? Pour calculer la soulte, il est nécessaire de connaître la valeur vénale du bien immobilier. L’expert immobilier Chrono Expertise estime la valeur vénale en toute indépendance et neutralité. Il ne favorise ni l’un, ni l’autre des conjoints. Pour un partage juste et équitable !

Chrono Expertise DT