La construction d’une habitation doit toujours être réalisée en prenant en compte les résultats d’une étude géotechnique. Autrement appelée étude de sol, l’étude géotechnique consiste à examiner les caractéristiques du sol et du sous-sol afin de s’assurer qu’ils permettent l’édification de maisons ou d’immeubles. L’étude géotechnique peut également être nécessaire dans le cadre de travaux (extension d’un bâtiment, surélévation, etc.). Cette étude est généralement menée par un technicien possédant une assurance professionnelle indispensable pour ce type de prestation. Les missions d’étude de sol sont au nombre de 5 comme l’indique la norme NF P 94-500.

Quelle étude de sol avant de construire sa maison

Mission G1 : une étude de sol avant toute construction

La mission d’expertise G1 est une mission d’étude préalable. Elle vise à déterminer la faisabilité du projet de construction. Le bureau d’étude géotechnique procède à une analyse de sa viabilité. Il voit s’il est techniquement réalisable au regard des contraintes géologiques du terrain. Cette mission se décompose en deux étapes : l’Étude de Site (G1 ES) et les principes Généraux de Construction (G1 PGC). Comme le laisse entendre le nom, l’Étude de Site permet de dresser le portrait géologique du lieu choisi et d’obtenir des renseignements quant à la façon de mener le projet. Elle vise également à identifier les risques inhérents au terrain. Au cours de la seconde étape, le bureau d’étude géotechnique cherche à déterminer les principes généraux de construction s’adaptant au projet.

Pour une étude de sol plus descriptive, la mission G2

La mission d’expertise G2, plus descriptive, comporte 3 étapes qui sont : – l’avant-projet (G2 AVP) ; – le projet (G2 PRO) ; – la phase DCE/ACT (G2 DCE/ACT) L’avant-projet permet de déterminer le modèle dimensionnel approprié à chaque ouvrage géologique. La seconde étape fournit davantage d’informations sur le projet. Elle permet, par exemple, d’avoir une estimation globale de leurs coûts ainsi que du volume de matériaux de construction nécessaire. La dernière étape se focalise sur les documents techniques à posséder pour la bonne réalisation de l’ouvrage (Contrats de Travaux par exemple).

Mission G3 : une étude de sol focalisée sur l’Etude et le Suivi

La mission d’expertise G3 s’articule autour de deux étapes : l’Étude et le Suivi. L’Étude consiste à faire avec l’entrepreneur une analyse détaillée des différentes solutions techniques retenues ainsi que des campagnes de sondage, avec élaboration de plans d’exécution. La seconde étape est celle de la supervision des travaux en cours (exemple : travaux de terrassement). L’objectif est de veiller à l’application stricte des mesures définies pour un bon déroulement des travaux.

Mission G4, une étude de sol qui concerne le maître d’ouvrage

L’avant-dernière mission concerne la supervision géotechnique d’exécution. Elle est sollicitée par le maître d’ouvrage. Le géotechnicien qui intervient doit veiller à la supervision de l’étude d’exécution et au suivi d’exécution. Ces deux opérations permettent non seulement de surveiller le déroulement des travaux mais aussi de donner des avis sur la manière dont ils devraient être effectués pour de meilleurs résultats.

Etude de sol : Mission G5, la phase du diagnostic géotechnique

La mission d’expertise G5 s’assimile à une mission de diagnostic géotechnique. Elle s’appuie sur des investigations. Le géotechnicien peut intervenir dans le cadre d’un diagnostic géotechnique précis, préalablement à la réalisation d’un programme d’investigation spécifique ou au cours de la vie du bâtiment. La particularité des missions de diagnostic géotechnique G5 réside dans le fait qu’elles peuvent être menées de façon ponctuelle à tout moment.

 

Chrono Expertise DT