En cas de fissures, l’assureur intervient-il ? Les différents acteurs du secteur du bâtiment se posent cette même question. Il existe en effet deux recours qui donnent droit à une indemnisation. Il est toutefois impératif que l’assuré remplisse les conditions fixées par la compagnie d’assurance.

La garantie décennale : pour des fissures provoquées par des défauts de construction

Lorsque des fissures sont constatées sur une construction, on peut présumer qu’elles résultent d’erreurs commises par le constructeur. Attention, l’assurance décennale est uniquement valable dans les 10 ans suivant la réception du bâtiment. Néanmoins, certaines circonstances spécifiques peuvent étendre cette garantie à 12 ans. Dans tous les cas, il est impératif que les fissures aient des incidences prouvées sur l’intégrité de la structure. Une expertise s’avère judicieuse dans la mesure où elle peut attester les conséquences de la pathologie sur l’usage du bien et sur les menaces pesant sur la construction.

Assurance multirisque habitation : pour les fissures engendrées par une catastrophe naturelle

Les phénomènes comme la sécheresse peuvent occasionner la fissuration des murs. Là encore, l’assuré doit fournir des preuves tangibles selon lesquelles le désordre est réellement causé par la catastrophe naturelle. Le risque ne peut être recevable que si le Gouvernement reconnaît l’état de catastrophe naturelle par le biais d’un article publié au Journal Officiel. Dès que cette parution est effective, l’assuré dispose de 10 jours pour réclamer une indemnisation à son assurance.

Choisir un expert Chrono Expertise

  • Les 2 recours qui s’offrent à vous concernent la garantie décennale et les catastrophes naturelles.
  • Le fait d’être éligible ne signifie pas que l’indemnisation perçue soit juste
  • Solliciter une expertise indépendante de votre assurance vous aidera à peaufiner votre demande.
  • Sachez qu’une juste indemnisation est celle qui couvre la totalité des frais des réparations relatives aux fissures

Chrono Expertise DT