logo question réponse

Il est plus difficile pour un propriétaire d’une maison ancienne, que pour celui d’une maison neuve, de trouver un recours en cas de fissure. En effet, si la garantie décennale ne court, généralement plus, l’indemnisation en cas de fissures sur une maison ancienne s’en trouve plus compliquée.

L’assurance habitation peut-elle prendre en compte une indemnisation ?

Les fissures sont non seulement gênantes, inesthétiques, mais surtout dangereuses. Comme tout propriétaire, vous avez inévitablement souscrit un contrat d’assurance habitation. Celui-ci peut-il vous venir en aide ? La réponse est oui, mais dans une seule condition. En effet, une indemnisation est possible si elle est à l’origine d’une sécheresse causée par une catastrophe naturelle. La garantie « sécheresse » de votre contrat d’habitation rendra possible cette indemnisation.

Quels sont les autres recours possibles en cas de fissures d’une maison ancienne ?

On parle de vices cachés lorsqu’une maison présente des défauts non visibles. Une fissure peut entraîner dans le cadre des vices cachés, à condition qu’elle soit considérée comme un danger pour le bâti. Le vice caché doit également être antérieur à la vente de la maison. L’acquéreur ne dispose que de deux ans, à partir de la découverte du vice, pour intenter une action en garantie. Nos experts immobiliers sont à votre disposition pour vous guider dans toutes vos démarches.