La plupart du temps, les fissures d’une maison trouvent leur origine dans un problème lié au sol, tel qu’un tassement de terrain ou un mouvement différentiel. L’ouvrage s’enfonce partiellement dans le sol, l’autre partie conservant sa stabilité, ce qui occasionne des tensions. Celles-ci conduisant à la fissuration de la construction. L’expertise des désordres apparus sur le bâtiment permet de déterminer leur origine. Pour être totale, elle doit en outre permettre de comprendre les causes du caractère instable du sol, en particulier vis-à-vis des facteurs de prédisposition et de ceux déclencheurs.

apprehender-fissures-maison-480x250

Les facteurs aggravants des fissures d’une maison

Les expertises judiciaires comme d’ailleurs les expertises d’assurance font souvent état de “facteurs aggravants” pour décrire un phénomène de fissuration. Ils désignent, par exemple, le retrait et gonflement des argiles comme étant l’origine des fissures : l’argile se rétracte sous l’effet de la sécheresse, gonfle en cas d’humidité et en conséquence, le sol bouge. Ce phénomène peut être dû à l’arrivée d’eaux souterraines, en cas d’absence de drain ou de fuite d’une canalisation par exemple. Les racines de la végétation alentours peuvent aussi avoir une incidence, de par leur action sur le sol.

Les facteurs liés au sol prédisposant aux fissures d’une maison

Il existe des phénomènes de prédisposition qui favorisent l’instabilité du sol, comme celui de retrait et gonflement. Mais ils sont à eux seuls insuffisants pour provoquer des fissures. S’ajoutent des facteurs internes liés aux caractéristiques intrinsèques des sols. Par exemple, la présence d’une nappe phréatique agit sur les pressions interstitielles, accroissant les contraintes effectives du sol ; de même, certaines formations géologiques contenant une certaine quantité de minéraux argileux ont un volume qui varie en fonction de la teneur en eau.

Mouvements différentiels et fissures : les facteurs liés à la maison

Les malfaçons d’un ouvrage ou les non-conformités techniques sur un bâtiment fragilisent la structure d’ensemble de la construction, représentant ainsi des facteurs de prédisposition aux mouvements différentiels du sol. Ce sont par exemple des anomalies de compactage de la forme sous-dallage, un décentrage des fondations ou encore un problème dans la géométrie des constructions. Tout ces phénomènes provoquent alors des différences de charges et de niveaux d’assises.

Fissures sur la maison : les facteurs déclenchants ?

Les facteurs déclencheurs provoquent l’apparition de mouvements de terrain (voire un phénomène de retrait gonflement) mais ils n’ont aucun effet s’il n’existe pas en même temps des facteurs de prédisposition. Il s’agit par exemple des conditions climatiques exceptionnelles, des aménagements extérieurs nuisant au bon écoulement des eaux de pluie ou encore le talutage des terres, lequel entraîne un rapprochement des eaux de ruissellement de l’ouvrage.

Une expertise pour évaluer les risques encourus

Il peut être difficile de discerner avec certitude les facteurs provoquant ou aggravant les fissures d’une maison. Le phénomène de fissuration provient généralement d’une modification de la teneur en eau du sol. L’environnement joue également un rôle dans l’apparition de fissures sur une maison. Il est alors important, pour identifier facteurs de prédisposition et facteurs déclencheurs, de demander l’aide d’un expert bâtiment indépendant, qui fournira une expertise fiable et détaillée.

Chrono Expertise DT