Que la maison soit neuve ou ancienne, il peut apparaître tôt ou tard des fissures en façade. Ces dernières sont un phénomène courant qui peuvent avoir différentes causes. Dans la plupart des cas, l’origine est un problème de sol ; sous certaines conditions, les fissures peuvent alors bien se traiter. Mais avant de se lancer dans des travaux de réparation, il est important de déterminer la cause exacte de la fissure et d’identifier les facteurs aggravants. Voici la marche à suivre pour réparer adéquatement les fissures.

Les caractéristiques des fissures en façade

Il existe certains environnements propices aux tassements différentiels, tels que des sols argileux, des remblais ou des terrains inondables. Instables, ces sols favorisent l’émergence de fissures. Certains sites internet sont spécialisés dans le recensement des sols à risques à l’échelle d’une commune par exemple ; il est aussi possible de se renseigner en mairie. Mais le mieux est de faire effectuer une étude du sol.

La surveillance des fissures sur les murs

De nombreux facteurs entrent en ligne de compte dans le niveau de gravité des fissures. Il ne suffit pas de s’attacher seulement à leur apparence (forme, profondeur, orientation, localisation, etc.), mais il faut aussi suivre leur évolution au fil du temps. Une fissure qui s’ouvre et se referme peut être le signe que la construction est soumise à des mouvements du sol. Des jauges ou des fissuromètres permettent d’effectuer un suivi.

Les événements de prédisposition et de déclenchement des fissures

Les facteurs de prédispositions sont importants pour cerner les causes d’un sol instable. Un sol argileux aura par exemple tendance à se rétracter en période sèche et à gonfler en période humide. Mais ces facteurs ne peuvent à eux seuls expliquer le phénomène de fissuration. Ainsi, un sol argileux n’explique pas des mouvements du sol, il faut aussi des variations de la teneur en eau dans le sol. Il s’agit de facteurs déclenchant qui sont à l’origine des mouvements du terrain, comme par exemple la sécheresse de 2003.

Les facteurs aggravants du phénomène de fissuration

En plus de ces facteurs de prédisposition et de déclenchement, il existe également des facteurs susceptibles d’aggraver la situation. Ils peuvent être humains, comme le défaut de dispositif de drainage autour de la maison, accidentels, comme une fuite de canalisation enterrée, mais aussi naturel comme la présence d’une abondante végétation autour de la maison. Il est important de bien les cerner pour éviter des désordres de seconde génération.

La réparation des causes de la fissuration

Avant tout travaux d’embellissement de la façade, il est important de réparer la cause même des fissures. Se contenter de reboucher celles-ci avec du mortier est une erreur fréquente commise par des sinistrés qui pensent de cette manière traiter efficacement les fissures. Mais le plus souvent, lorsque la cause des fissurations est évolutive, celles-ci réapparaissent lorsque le sol instable se met à nouveau à bouger. Il faut donc en priorité éliminer l’origine des fissures.

Chrono Expertise DT